Procédures, projet et rituel

L’attitude qui consiste à considérer l’action internationale pour le développement comme un ensemble de « boites à outils multifonctions » dont le respect scrupuleux des procédures garanti le succès à une grande part de rituel[1] malgré quelques aménagements observables sur son terrain. Et, en tant que rituel, l’action de la Banque Mondiale à travers le projet peut être analysée sous une perspective anthropologique. Nous choisissons de voir dans le déroulement du projet, un rituel de transformation fondé sur une « culture-banque » dont la norme principale est le libre-échangisme.

[1] Après le discours sur ce que devrait être le développement, le rituel pour en faire la preuve sur le terrain.


Tweets


%d bloggers like this: