Archive for May, 2011

Prestation rituelle et gestion du développement

Il faut relever que dans l’attitude moderne,  la prestation rituelle ne signifie pas une reprise inlassable et en tout point conforme à une procédure établie. Même si généralement les rites renvoient à des conditions récurrentes, chaque prestation rituelle a des aspects qui sont uniques. Une prestation rituelle devrait toujours transcender son cadre procédurier pour s’adapter. Dans le cadre d’un fonctionnement moderne, elle est un moment propice pour déroger aux modalités et aux règles de la procédure et pour expérimenter ou improviser de nouvelles réponses face à la nature mouvante de la réalité. Ce sont donc la capacité réflexive et la conscience du moment de tous les acteurs ( « ceux qui pilotent » et « ceux qui font » ) qui entrent en jeu dans un tel contexte. C’est ainsi qu’avec le temps, des innovations constructrices peuvent être engendrées par  les dérogations à la procédure rituelle et peuvent se donner un nouveau statut coutumier et conventionnel plus en phase avec le réalité. La procédure rituelle, prise dans le flux de la modernité, devient un programme qui est en production constante et qui est soumis à des variations et à des transformations pouvant être irréversibles.

Source  : Wane, A., Penser le risque dans le développement international, Editions Universitaires Européennes, Sarrebruck/Allemagne, 2011.

Advertisements